Double Trouble Adina Ochea Pieds au mur Olga Mesa Julie Gaubert Ricardo Sarmiento Luis Carricaburu Eddy Ekete Jenny Abouav TizoAll Rose de Bordel Mahé Cabel Nadège Adam Beatrice Masters Melissa Weikart Altf4 Paul Henrri Imàlà

14h00-02h00  • 
14h00 - 02h00 place de la Virgule COOP
14h00 - 22h00 place de L'Hippodrome

Tram D « Port du Rhin‍ ‍»

événement facebook ici

14h00 ‍•‍ Institut de beauté gratuit ‍/‍ Free beauty institute ‍•‍ Adina Ochea ‍•‍ Français, English ‍•‍ RO

L’institut de beauté gratuit offre des conseils relatifs à la beauté entièrement adaptés aux besoins de chacun, aboutissant à des réels résultats. Pour la durée de festival, 2h par jour, l’institut va ouvrir ses portes et notre experte va vous dévoiler tout son savoir en créant un régime personnalisé pour chaque client, qui vous permettra de voir et de sentir la différence. L’art de vous sublimer en veillant à prendre soin de votre bien-être avec des discussions de qualité. En plus, c’est gratuit ‍! Ne ratez pas cette offre unique ‍!

Performance individuelle de 10 minutes
14h-16h sur la place de L'Hippodrome
17h-19h sur la place de la Virgule COOP
Photo : Adina Ochea.
Photo ‍: Adina Ochea.
Adina Ochea est une artiste conceptuelle. Formée en Allemagne, elle est diplômée en histoire de l’art et littérature ainsi qu’en poétique culturelle. Elle est aussi issue des parcours en beaux-arts et graphisme à l’Académie Gerrit Rietveld aux Pays-Bas. Son travail artistique a été exposé à l’international au MNAC National Contemporary Art Museum Bucharest, Orpheus Institute Ghent, INACT Festival des arts mutants Strasbourg, Nasty Women Amsterdam, ICI Montreuil and REMX Media Art Festival Arad.

Site web Adina Ochea

14h00 ‍•‍ Cartes sur table ‍•‍ Pieds au mur ‍•‍ Français ‍•‍ FR ‍/‍ Strasbourg

Cartes sur table est une performance ludique et participative, dans laquelle se mêlent statistiques, cartographie et jeu coopératif. À l'aide de cartes colorées et d'un mobilier qui se déploie en large plateau de jeu, le collectif Pieds au mur propose de courtes réunions aléatoires et éphémères. Trois par trois, les spectateur·rice·s joueront ensemble à nommer ce qui fait d'elleux un groupe, une constellation d'individualités multiples. À chaque nouvelle équipe, la cartographie des spectateur·rice·s d'INACT Festival des arts mutants se précise, formée des singularités du public qui la dessine.

Cette performance aura lieu de 14h à 22h entre la place de la Virgule COOP et la place de L'Hippodrome
Photo : Pieds au mur.
Photo ‍: Pieds au mur.
Les Pieds au mur sont trois femmes scénographes. Elles bâtissent leurs projets in situ à partir des lieux dans lesquels elles interviennent. Elles invitent leurs spectateur·rice·s à jouer à l'intérieur du cadre qu'elles ont pensé pour elleux, et leur proposent d'expérimenter une réalité "en miniature", de s'inventer des règles, de faire micro-société.

Page Facebook des artistes

15h30 ‍•‍ Une table à soi ‍: danse de mains #3 ‍•‍ Olga Mesa ‍•‍ Français ‍•‍ ES ‍/‍ Avilés

Une table à soi ‍: danse de mains #3 est né dans l’intimité du printemps confiné de 2020, à partir des conversations journalières et des lectures partagées à distance avec sa mère, la poétesse Marian Suarez. Autour de ces dialogues, un rituel est né entre elles, celui de la «‍ ‍danse de mains‍ ‍», qui se transforme depuis en un surprenant voyage initiatique à travers différentes formes, comme autant de paysages intérieurs. Pour cette édition d’INACT Festival des arts mutants, Olga Mesa propose la découverte performative d’une cartographie spatiale et émotionnelle, féminine et changeante, sous forme d’installation à activer.

Une performance immersive sur la place de la Virgule Coop
Limitée à 30 personnes qui se produira à 15h30, 17 h, 18h30 et 20 h
À réserver via workshop@inact.fr en indiquant l’horaire de passage
Chorégraphe et plasticienne, le travail d'Olga Mesa se distingue par la mise en scène des arts visuels à travers la création d'un langage intime et personnel. Elle a fait de la caméra sa complice, grâce à laquelle elle conjugue l'expérience de l'espace-temps et la formulation du regard, comme un dialogue entre interprète et spectateur. Son écriture performative de l'espace présente le corps comme un instrument de vision, qui fait de lui à la fois le sujet et l'objet de sa propre narration. Son travail explore de nouvelles dramaturgies, délibérément à la frontière entre la danse, l'écriture, l'installation et le langage cinématographique.

Elle articule ses créations au sein de cycles thématiques ‍: la trilogie corporelle «‍ ‍Res, non verba (les choses, pas des mots)‍ ‍» 1996-1999, «Plus c’est public, plus c’est privé‍ ‍», 2001-2006,«‍ ‍«labOfilm & 1: La complainte de Blanche-Neige‍ ‍» 2010-2012. En 2017, le projet éditorial «‍ ‍Olga Mesa et La Double Vision», rétrospective de son parcours, voit le jour en France. La même année, elle reçoit la médaille de "Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres" décernée par le Ministère de la Culture. Elle co-dirige actuellement avec l'artiste basque pluridisciplinaire Francisco Ruiz de Infante l'association «‍ ‍Hors Champ ‍/‍ / Fuera de Campo‍ ‍» depuis 2010, au sein de laquelle ils développent le projet scénique, plastique et visuel «‍ ‍Carmen // Shakespeare‍ ‍». Ses créations, conférences performatives, laboratoires itinérants et expositions ont été produits et présentés dans des festivals, institutions et structures de diffusion en Espagne, au Portugal, en France, à New York, en Suisse, en Italie, en Allemagne, en Autriche, en Angleterre, en Uruguay, au Chili, au Brésil, en Argentine, Maroc, Mozambique, Mali et Haïti.

Vidéo

16h00 ‍•‍ En silence ‍•‍ Julie Gaubert ‍•‍ Français ‍•‍ FR ‍/‍ Lille

En silence est l’action de vendre de manière illégale, rappelant le deal, devant des galeries d’art et des lieux institutionnels. Par ce biais, je tente avec humour de mettre en lumière la précarité des artistes auteur.es. Mettant en lumière les attentes politiques liées au secteur culturel. Mais, au-delà de ce constat, je tente de proposer un autre espace possible à la parole, de penser de nouveaux espaces et moyens de monstrations et de rencontres.

Direction le quartier COOP de 16h00 à 20h00 pour voir les flux en marche.
Photo : Julie Gaubert.
Photo ‍: Julie Gaubert.
Julie Gaubert vit et travaille à Lille. Originaire de Marseille et diplômée de l’École Supérieure d’Art du Nord-Pas de Calais, site de Tourcoing en 2020. Sensible aux manières dont nous nous rendons visibles et entendus, à travers divers modes d’existence, Julie s’amuse à penser nos manières d’expression et de représentation populaire sous diverses formes. Chère aux actions dans l’espace public, elle situe ses projets dans des contextes sociaux et politiques variés.

Site web de Julie Gaubert

16h00 ‍•‍ Une force qui m’écrase ‍•‍ Ricardo Sarmiento, Luis Carricaburu ‍•‍ Français ‍•‍ CU ‍/‍ La Havane

Une force qui m’écrase est une expérience qui propose de mémoriser dans le corps la mesure de sa propre volonté. Les performeurs invitent les spectateurs et les spectatrices à porter un contrepoids de 13 Kg environ. Ensuite, le spectateur ou la spectatrice réalise strategiquement une déclaration spéculative pour mesurer le temps pendant lequel il ou elle porte le contrepoids. L'acte se centre sur l’engagement et se traduit dans la capacité collective de générer un nouveau regard sur les espaces publics.

Cette performance aura lieu entre 16h et 18h sur la place de L'Hippodrome
Photo : Charles Wrapner.
Photo ‍: Charles Wrapner.
Ricardo Sarmiento est auteur et metteur en scène. Il travaille sur les identités migrantes, l’activisme et la sexualité, à partir de la remise en cause de la normativité et de la visibilité des corps dans notre société, avec un intérêt particulier pour le travail dans les espaces publics. Ricardo a collaboré avec Rimini Protokoll (Allemagne) et El Ciervo Encantado (Cuba). Luis Carricaburu est danseur et performer. Il s’intéresse à la danse et à la chorégraphie pour connaître et créer dans la réalité un autre savoir que celui du discours et des images. Il recherche et questionne la place du corps comme champ de bataille, instrument pour l’idéologie mais aussi lieu délibération. Issu de la formation danse contemporaine de l’Université des Arts de La Havane, il a été interprète danseur de la compagnie nationale Danza Contemporànea de Cuba qui fonctionne sur le principe d’invitations de chorégraphes cubains et internationaux, avec laquelle il a tourné dans le monde.

18h00 ‍•‍ Hommes canettes ‍•‍ Eddy Ekete ‍•‍ Français ‍•‍ RDC ‍/‍ Kinshasa

Inspirés des costumes vodou en Afrique de l’ouest et centrale par la statuette fétiche à clou, l’apparition de L’homme canette sur la voie publique provoque une interaction d’étonnement, d’émerveillement, de crainte avec les passants.

La canette, cet emballage, quand il est vidé de son contenu, se fait jeter sur la voie publique, pour finir à la poubelle. Depuis 2007, Eddy Ekete réhabilite la canette et lui attribue un destin autre que celui des déchets.

Le pire est, peut-être, le silence assourdissant dans lequel l’homme canette peut soudain se figer. Masse informe, vaguement humanoïde qui, tout aussi soudainement, repart dans des gesticulations de tonnerre.

Cette performance aura lieu à 18h sur la place de L'Hippodrome
Photo : Eddy Ekete Mombesa.
Photo ‍: Eddy Ekete Mombesa.
Passé des Beaux-arts de Kinshasa aux Arts déco de Strasbourg, où il a fondé le collectif artistique la Semencerie, le plasticien et performer Eddy Ekete puise sa matière dans les rebuts de la société. Eddy Ekete travaille entre la France, la Belgique et la République Démocratique du Congo. Sa pratique artistique a une vocation sociale qui s'exprime par la diffusion de l'art performance auprès des communautés de la ville de Kinshasa.

Page Facebook des Hommes canettes

19h00 ‍•‍ Enveloppe — sculpture vivante ‍•‍ Jenny Abouav ‍•‍ Français ‍•‍ FR

Enveloppe — sculpture vivante questionne l’hybridation d’un corps présent et invisible qui se métamorphose. Son épiderme est traversé par les détails de l’environnement et plonge le spectateur dans des changements d’échelles et de perceptions, en le faisant douter si le mouvement lent et continu de cette sculpture est produit par un mécanisme, un programme, un corps humain. La matière miroir de cette sculpture se substitue à ma peau en projetant et absorbant les variations lumineuses pour créer un dialogue, une rencontre, un instant avec l’architecture, le paysage, le public qui l’entoure.

Venez-voir cette scuplture étonnante à la place de la Virgule de 19h00 à 22h00.
Photo : Jenny Abouav.
Photo ‍: Jenny Abouav.
Jenny Abouav réalise des performances, des installations et des ambiances avec le son, la lumière, la sculpture, la vidéo et la photographie. Son travail artistique questionne les aspects politiques et poétiques de résistance présents dans la lenteur, le vide, le silence et le tremblement. Après une formation universitaire à Bordeaux en Études Cinématographiques et Audiovisuelles puis à l’Université du Québec à Montréal en création sonore et médias interactifs, elle obtient son DNSEP à l’École Supérieure d’art d’Aix-en- Provence. Elle a présenté son travail artistique au Festival Performance Crossing à Prague, au Festival Parallèle à Marseille, au festival ATM ‍: OMNI à Séoul.

20h00 ‍•‍ Movement Laboratory ‍•‍ TizoAll ‍•‍ English, Deutsch ‍•‍ DE ‍/‍ Berlin

The Lab Crossing aims to give room to experimentation, to embrace diversity, and to open to a new paradigm in terms of art and participation as much the foundation of thinking towards space and its artistic occupation, seeking for a process of change whether, of the individual towards space, the other, or even itself in a process of transformation, that is rather a wish to embrace than a change of the physical space. The body is the medium. The movement works as a connector between the performer and the one taken onto the public intervention, the passer-by. The performance is also a witness of the situational happening, the performer also receives impulses and inputs from the other. he/she/they are the one opening to a new perspective along the day. Creating tension and relating to the surround, gathering people, and given back to space - generational energy. as such the realm is based on complexity and interaction. There are spaces for movements of expansion that relate the inner to the outer, not avoiding that space has life itself, that trespass, get along, and is beyond our perception, sometimes not. So we find out these dynamics in group and within. Allowing movement to exist beyond our perspectives and projections, making the body a tool of creation by itself and stretching onto space.

This performance is the result of the workshop Movement Laboratory.

This event will start at 20h00 at the Virgule Coop square
Photo : Tizo All.
Photo ‍: Tizo All.
Alisson Silva alias Tizo All is a Berlin based contemporary dancer. This laboratory started in the Netherlands with the support of The performance bar (2016) followed by the residency program of Ubik Theatre (2018). In Brazil, the laboratory was held at the Centro de Referência da Dança (2019).

Site web de TizoAll

21h30 ‍•‍ Les peurs qui nous tiennent captif·ves ‍•‍ Rose de Bordel, Mahé Cabel ‍•‍ Français ‍•‍ FR ‍/‍ Strasbourg

Les peurs qui nous tiennent captif·ves est une performance à temps variable, hula hoop en verre et chant. Dispositif pour tenter de trouver un équilibre dans le cercle des peurs qui nous empêchent d’avancer, de l’auto-sabotage, et du ratage à répétition. Jouer avec ses peurs, finir par les dompter et ne pas casser l’équilibre précaire que l’on a avec. Jusqu’à épuisement.

Cette performance aura lieu à 21h30 sur la place de la Virgule Coop
Photo : Rose de Bordel / Mahé Cabel.
Photo ‍: Rose de Bordel ‍/‍ Mahé Cabel.
Plasticien·nes performeur·euses non binaire, Mahé Cabel et son alter égoRose de Bordel, s’inscrivent dans la recherche d’une production de discours dissidents autour des questions de genres, de désirs, de corps - à travers des gestes hybrides performentiels. Ensemble iels proposent des fictions réparatrices. Les matériaux de prédilection leur permettant de se faufiler dans les fissures de notre système hétéropatriarkkkpitaliste et de re-panser ces apories devenus espaces de possibles sont le cristal, la porcelaine, la cire, et tout ce qu’il découle des simples et des champignons.

Instagram des artistes

22h00 ‍•‍ Petite Joueuse ‍•‍ Nadège Adam ‍•‍ bruits ‍•‍ FR ‍/‍ Strasbourg

Depuis toute petite j’aime faire du bruit avec ma bouche et depuis ça ne fait que s’amplifier avec de plus en plus de qualités, de rencontres, de savoirs, de cultures, de fluides j’affine au fil du temps engrangeant un bagage à partager.

Petite Joueuse ce sont réellement et simplement des petits bruits, petits grands bruits, en les assemblant ça peut faire des chansons, des chansons avec des sons et pas avec des mots, des chansons d’ailleurs, des sons du fond, miaou-miaou, babil beubeu, cri de l’os strident ‍; les seuls cris que je crie sont simplement un prolongement, un déferlement naturel, nécessaire, chose qui peut le mieux exprimer ce que je ressens, plus qu’avec des phrases ou avec des mots ou avec des images ce sont les sons, inframince en fil tendu sans effets sans paroles, service minimal maximal.

Cette performance aura lieu à 22h00 sur la place de la Virgule Coop
Photo : Petite Joueuse / Nadège Adam.
Photo ‍: Petite Joueuse ‍/‍ Nadège Adam.
Nadège Adam aka Petite Joueuse articule son activité artistique autour de la langue et plus
particulièrement de la voix et de la parole.
Elle est issue d’un travail de recherches autour de la notion de brouillon où se jouent dessins, desseins, scriptures, écritures, langages, ratures, bref un terrain de jeu de ‘graphein’ dans la possibilité avant hiérarchisation. Le rapport entre ce que l’on veut dire, les moyens pour le faire et le support sur lequel joue l’ensemble.
Le papier est son support de prédilection, pour sa délicatesse, son raffinement, sa souplesse et son usage dans notre culture à accueillir la langue et certains gestes de langage.
Depuis 2014, elle sépare le support de l’écriture, et poursuis un travail autour de la langue, des expériences liées à la parole. La particularité du travail de recherches prend en compte les parts de distance, d’intimité, d’introversion, de besoin de passivité, d’interstices et de respirations, ne considérant pas le face-à-face public ni la production permanente comme une obligation. Les idées primordiales de mutation, de dormance et de maturation dont a besoin la parole pour être juste m’ont orientée progressivement vers la poésie, le chant et la radio.

Site web de Petite Joueuse

22h30 ‍•‍ Beatrice Melissa Live ‍•‍ Beatrice Masters, Melissa Weikart ‍•‍ Experimental dance ‍•‍ FR ‍/‍ Strasbourg

La musique de Beatrice Melissa explore l’espace entre l’acoustique et l’électronique ‍/‍ l’ambient et la danse ‍/‍ l’improvisation et la composition. Elles sont particulièrement intéressées à jouer avec les attentes associées à ces catégories, prenant plaisir à dialoguer avec ces piliers binaires qui soutiennent nos conceptions du genre et de la pratique artistique - comment sont-elles innées, comment sont-elles arbitraires, et comment nous inspirent-elles et nous inhibent-elles à la fois ‍?

Ce live DJ set aura lieu à 22h30 sur la place de la Virgule Coop
Photo : Clément Chardon.
Photo ‍: Clément Chardon.
Beatrice Melissa est un duo strasbourgeois. Nous sommes Beatrice Masters et Melissa Weikart. Nous nous sommes rencontrées en septembre 2020 et nous adorons faire de la musique et danser ensemble, en explorant l’espace entre l’acoustique et l’électronique ‍/‍ l’ambiante et la danse ‍/‍ l’improvisation et la composition. Nos passions sont (sans ordre particulier): le jus de citron, les gros kicks, les boucles, les cols roulés, les harmonies vocales dérangeantes, l’heure du bain, le genre et les flangers.

Site web de Beatrice Melissa

23h30 ‍•‍ BimBamBoum ‍•‍ Altf4, Paul Henrri, Imàlà ‍•‍ techkno ‍•‍ FR ‍/‍ Strasbourg

BimBamBoum est un groupe strasbourgeois composé d'Altf4, Paul Henrri et Imàlà. Le trio de David, Paul et Mathieu improvise en direct à l'aide de contrôleurs et d'ordinateurs. Leur univers sonore se situe entre la techno avec CH et la Tekno avec K, explorant la voie du milieu tout se joue dans cet interstice.

Ce live DJ set aura lieu à 23h30 sur la place de la Virgule Coop
Photo : BimBamBoum.
Photo ‍: BimBamBoum.
Instagram de BimBamBoum

Inframince

Festival ‍•‍ Recherche ‍•‍ Performance Festival des Arts Mutants

INACT Festival des arts mutants invoque l’infime et l’invisible avec la notion d'inframince. Malgré le développement scientifique et la grande maîtrise de l’homme sur la matière, des manifestations parfois imperceptibles viennent mettre en doute le contrôle humain sur sa destinée.

Après la première partie du festival en juillet, INACT Festival des arts mutants revient les 8 et 9 octobre 2021, pour un week-end de performances dans les espaces de l'association Garage COOP à Strasbourg.

INACT entretient les affinités qui rendent ses actions possibles
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
20/02/2021

Découvrez notre empreinte spirituelle collaborative avec deux sorcières de l'art contemporain

19/11/2020

Immunité collective au Festival des Arts Mutants 2020. Plus de quinze heures de performances dématérialisées lors de «Déclonisation» en format INACT tv.

11/11/2020

Deuxième week-end de «Déclonisation» INACT Festival des Arts Mutants 2020 en direct sur les internets