15/05/2020 ‍•‍ Soirée Breakaway ‍•‍ 19h30 - 22h30 ‍•‍ En collaboration avec Art will save us

19h30 ‍•‍ Co-lapsus ‍•‍ Boussaadoun Yassine, Mathieu Bohet, Sandrine Lehagre ‍•‍ En français ‍•‍ FR ‍/‍ Paris

Trois performeurs aux univers distingués pour une performance en alambique s’agitent et s’ébruitent pour un tableau à réflexion autistique, action du mot, du mouvement, des scènes liées à l’ordre d’un bazar organisé.

Sandrine, Yassine et Mathieu entament une collaboration, inventent un monde imaginaire, une succession d’événements que chacun leur tour ils décident de faire apparaître grâce à l’action, au langage. La parole est performative c’est elle qui fait naître les choses. Ils s’accordent et se désaccordent dans un va et vient, un tour ensemble le suivant séparément. Ils parlent, se parlent, entre eux ou à eux-mêmes parfois dans les chevauchements ou dans une langue qui ne cherche pas de traducteurs.

http://www.youtube.com/user/mat80het


19h55 ‍•‍ Uniquement et complètement plier l’obstination ‍•‍ Cindy Cordt ‍•‍ En allemand ‍•‍ DE ‍/‍ Stuttgart

Une histoire obsédante et surréaliste, des objets de la vie quotidienne, la répétition, une évolution surprenante et le geste vient donner sens à l’imaginaire.

Cindy Cordt emprunte comme artiste des médiums divers comme la vidéo, la photographie et la performance, Cindy Cordt se sert nécessairement de son corps comme matériau artistique. Elle invite le spectateur à considérer des gestes simples comme allégories de situations qu´elle crée dans ces performances.

https://www.cindycordt.de


20h20 ‍•‍ Mème pas de titre ‍•‍ Les Maoudj ‍•‍ En anglais ‍•‍ FR ‍/‍ Nîmes

Quelque chose va se passer .Une action en deux performances concomitantes ou en partie tuilées entre Mael Gagnieux (fils) et Jean Claude Gagnieux-Maoudj (père) traitant de la transmission et du statut (nomination) de l’action artistique.

En marge de leurs pratiques personnelles, ils se retrouvent occasionnellement à pratiquer ensemble des actions artistiques depuis 2007, avec par exemple Les Butors étoilés. Profitant de la complicité père-fils, la complémentarité artistique, et la pratique commune performative. Duo-duel, humour, humeur, affects, et conflits familiaux. https://www.facebook.com/m.gagnieux/


20h45 ‍•‍ We will cut you ‍•‍ Émilie Notéris, Callisto Mc Nulty ‍•‍ Streaming vidéo en français ‍•‍ FR ‍/‍ Paris

Depuis 2019, Emilie Notéris et Callisto Mc Nulty réalisent des performances en duo. We Will Cut You est un remake de «‍ SCUM Manifesto ‍» (1976) de Delphine Seyrig et Carole Roussopoulos. Cette version, réalisée à distance, en avril 2020, propose la lecture d’extraits de «‍ SCUM Manifesto ‍», manifeste féministe radical de Valerie Solanas (1967), entrecoupés d’un montage d’actualités liées à la crise sanitaire.

Émilie Notéris est une travailleuse du texte, née en 1978. Son dernier ouvrage, «‍ La Fiction réparatrice ‍», paru en 2017, met en pratique et en théorie l’art du kintsugi japonais pour proposer une transcendance queer des clivages binaires, à travers l’étude de fictions cinématographiques populaires. À paraître en juin 2020, chez Paraguay, «‍ Alma Matériau ‍», entend contribuer à une histoire de l’art qui ne serait pas seulement une histoire des blanches, et remplacer l’héritage subi des pères par la quête désirante des mères (non exclusivement biologiques).

Callisto Mc Nulty est réalisatrice, auteure et traductrice née à Paris en 1990. Ses recherches relèvent des études féministes, culturelles et des arts visuels. Elles prennent la forme de projets de réalisation, d’édition et de performances. Elle a réalisé le film «‍ Delphine et Carole, insoumuses ‍» (2019, 70 mins, sélectionné dans de nombreux festivals internationaux et qui a reçu 6 prix, dont le prix du meilleur documentaire français par le Syndicat français de la critique du cinéma).


21h10 ‍•‍ Dontos ‍•‍ Androa Mindrekolo ‍•‍ En français ‍/‍ Lingala ‍•‍ RDC ‍/‍ Kinshsa

Dontos est une performance qui consiste à interpréter mes rêves et mes cauchemards avec mon corps et certains accessoires pour entrer dans le monde de la divination et comprendre vraiment ce que je rêve pendant mon sommeil. Quand je suis dans l’inconscience, mon cœur bat, cette inconscience devient un corps, mon corps physique est allongé. Mes rêves sont la continuité des mes pensées, mes désirs, mes projets. Mes cauchemards sont des problématiques de ma vie, les points d’ancrage, les choses qui m’échappent, la peur, la mort quand mon cerceau travaille autrement.

Né en 1983 à Aru au Zaïre, actuelle République démocratique du Congo, Androa Mindre Kolo a grandi à Kinshasa. Son travail d’artiste parle du corps comme émetteur et récepteur des conflits, plaisirs et problèmes qui traversent le monde. Sa pratique questionne l’actualité avec les yeux d’un mikiliste («‍ qui a vu le monde ‍», en lingala), par le biais de collages, d’installations,et surtout de performances. http://urbanscenos.org/?page_id=304


21h35 ‍•‍ Isthisme.jpg ‍•‍ Samy Benammar, Lou Morlier ‍•‍ En anglais ‍•‍ FR ‍/‍ Strasbourg

Samy Benammar et Lou Morlier sont deux amis dont les trajectoires se font écho en dissonance. Leurs textes et leurs images se croisent à l’occasion d’une performance questionnant leur identité commune et leur dissemblance.

Tu m’as dit l’autre jour que tu aurais pu être moi et que tu ne le serais jamais. Quelques mois, presqu’un année nos routes se sont confondues ‍; c’était il y a longtemps, un croisement distant à l’échelle de l’océan qui nous sépare maintenant. Pourtant tu me parles encore des photographies que tu prends et chaque fois que j’ose te parler de moi, tu résonnes et me rappelle cette synchronicité absurde qui nous relie. Je me demande ce qui se cache dans tes images, quels récits tu racontes dans ce que tu ne me partages pas, est-ce qu’il y a dans ce que j’ignore de toi, plus encore de moi que dans ce que tu me dis. Et si nous partagions le temps d’une soirée ce moment où, transits, nous développons et numérisons nos négatifs, y verrons nous les échos de la personne que nous sommes ensemble ou la preuve de notre différence ‍?


22h00 ‍•‍ Love Party ‍•‍ Camille Dejean ‍•‍ En anglais ‍•‍ BE ‍/‍ Bruxelles

Poses lascives, paillettes réfléchissantes, paroles toute faites, dans une reproduction des codes de séduction que tout un chacun maîtrise, il est question ici de mettre en avant les spécificités qui rendent irrésistible ou bien de n’avouer que les failles des similtudes. Dans la meute, chacun est seul avec soi‑même.

Camille Dejean est une performeuse vivant entre la France et la Belgique. Elle développe avec Heartbroken company (regroupant une dizaine d’interprètes) un travail centré autour de la question de l’individualité, et des relations sentimentales et des identités. Son travail est empreint de pop culture, d’humour, de noirceur et de solitude. Il convoque les sentiments des spectateurs et les invite à une introspection sur leurs propres individualités et leur rapport à leurs relations aux autres. https://camilledejean.wordpress.com/


Déclonisation

Festival ‍•‍ Recherche ‍•‍ Performer Festival des arts mutants

Sans chercher à coller à l’actualité, le festival des arts mutants à travers son titre : Déclonisation a choisi cette année d’explorer la problématique du mème et de la viralité des comportements en ligne comme au quotidien.

INACT entretient les affinités qui rendent ses actions possibles
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
Nouveautés
Actualités
02/04/2020

RDV demain avec Ienke Kastelein pour une dérive urbaine explorant l'assise dans l'espace public - performance participative ‍! 16h Haute école des arts du Rhin la Chaufferie

02/04/2020

Film événement sortie depuis 3 semaines, L'équipe de Kinact salue le documentaire-fiction de Renaud Barret, Système K, qui donne une belle exposition aux artistes de Kinshasa et quelques vues …

02/04/2020

Merci pour cette fabuleuse soirée d’ouverture des Ateliers Ouverts, quelques images des performances et cette après midi rendez vous pour la dernière soirée du festival à la Chaufferie, Haute école …