Émilie Schalck

I’M DRAWING MY MONSTERS (AN HAUNTED TOWN) /// Émilie Schalck /// PARIS ///

Performance pour un chanteur, un musicien et une machine à neige. Une machine à neige est déclenchée. (Appareil de trucage cinématographique). Deux personnages se rapprochent et se placent sous les flocons. L’un lit des notes d’un artiste sur ses recherches et son travail. L’autre enregistre. Les deux personnages se retrouvent ensevelis sous la neige au fur et à mesure de la lecture du texte.

INACT 2013

OFF SCREEN (I can’t see you, but I know you’re here)  / Emilie Schalck / PARIS

Autour de la série Les Préquelles du vertige, Emilie Schalck met en place dans une salle de cinéma plusieurs personnages esseulés ou présence fantômatiques dans une scénographie autour de l’histoire du cinéma populaire. Entre fantasme et répulsion, Emilie Schalck utilise les médiums comme posture propre et constitue des strates protéiformes comme système de données et de forme à aspect combinatoire dont la question est le déplacement. Elle reconstitue des espaces anxiogènes emprunt de documents d’archives, de culture(s) « bis » et de divertissements populaires.

http://www.emilie-schalck.com/