Androa Mindrekolo

EXODE /// ERIC ANDROA MINDRE KOLO /// STRASBOURG ///

Androa Mindre Kolo, né en 1983 à Aru, RDCongo. Suite à l’assassinat de mon père en 1986, j’ai été séparé de ma mère et adopté par un de mes oncles qui m’a élevé à Kinshasa. J’ai pu faire des études artistiques et bénéficier d’un échange avec la France en 2007. Depuis 2010, je vis en France. Du fait que j’ai été étranger à Kinshasa, enfant adopté, puis étranger en France, je me suis rendu compte que ma vie a toujours été trimballée dans une valise. Cette question de la valise est toujours présente dans ma vie : est-ce que je vais retourner un jour dans mon pays ? Est-ce que je vais un jour retrouver ma famille ? Revoir les lieux de mon enfance ? Je me suis aussi rendu compte que je n’étais pas le seul dans cette situation mais qu’on était beaucoup à partager ces interrogations, français aussi bien qu’étrangers. Ces valises pèsent lourd, contiennent des vies et beaucoup de souvenirs en référence à l’histoire de chacun mais aussi les éléments qui lui permettront de vivre et de construire son avenir là où il se trouve maintenant. Qui sait si ces objets ne lui permettront pas aussi de retourner sur les lieux de son enfance ?

INACT 2013

 Mississippi

“Chez les blancs de Jackson, Mississipi, ce sont les Noires qui font le ménage, cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure, amie, vient tout juste de se faire renvoyer . Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une ville .Peut-être même s’exiler dans un autre Etat.”

 

INACT 2012

 

Iterim / Androua Mindrekolo / Strasbourg-Kinshasa

Artiste plasticien et perfomeur, Androa mindre kolo en ce moment travaille pour un Restaurant à Strasbourg où il fait la plonge. « Il m’arrive plusieurs fois de me poser des questions sur ce boulot que je fait juste pour gagne l’argent car il prend toutes mes force physique il m’oblige d’être présent, malgré toutes ce peine ma conscience mes renvoie des images des scène de performance, je souhaite expérimenter cette deuxième vie afin de faire un point qui relie la performance et la plonge, dans une et même action »