Christian Botale

KOK – LAT – VIL /// CHRISTIAN BOTALE/// STRASBOURG ///

« Le village de mon père est séparé de la ville de ma mère par une pirogue »
Mon Solo explore la généalogie de mon côté paternel reliée à la Belgique et recherche la vérité qui existe entre ce qui est écrit par le Nord et ce qui est raconté de bouche à oreille par le Sud. Je détiens un mémoire rédigé en 2012 intitulé « Testament de l’artiste dans son héritage ».  je touche à ce qui est fragile/dur problématique universel… Je relie un passé personnel à des archives de l’institut du musée du Zaïre, la musique Ekonda, la danse, le trajet, la tragédie, la foi et les traditions. Ma pièce est une tentative d’intégration d’expériences liées à la prise en main du « temps » et « la technologie » de façon poétique. Mon corps et le rapport aux objets et les spectateurs sont pour moi des cordes d’un instrument avec lequel j’ arrive de plus en plus à bien jouer.

 

Christian Botale / LoTILIKI NA MAZA (courant dans l’eau)

“Il est difficile pour moi d’oser parler, mais encore plus de garder le silence. Je préfère  rendre mes secrets publics. C’est toujours plus important pour moi de rentrer dans un  rapport de confiance très dangereux. La mémoire et l’imagination, les zones intimes et publiques, la fierté et la Honte, la sécurité et le danger.”

INACT 2011

http://christianbotalecorpsobjet.blogspot.fr/