Marguerite Bobey & Wen Chin Fu

LA FORÊT QUI M’HABITE M’A GARDÉE EN ELLE COMME UNE OMBRE /// MARGUERITE BOBEY /// WEN CHIN FU /// BESANÇON ///

 

Wen Chin et Marguerite travaille la sonorité du corps du performeur en lien avec celle de l’espace qui l’accueille, par la construction de leur propre instrument de musique. À partir des pratiques de chamans qui rentrent en transe par le son, nous expérimentons la plasticité de matériaux avec cette question à l’esprit : comment montrer l’invisible ?

http://marguerite.bobey.net/

http://wenchinfu.com/